Recherchez par Mots Clefs
 Recherche par MOT-CLÉ
 Recherche par FOURNISSEURS
Mon Compte
Si vous n'avez pas encore de compte, inscrivez-vous !
Saisissez votre Login et votre Pass pour vous identifier.
Login (Votre Mail) 
Mot de Passe 
Mot de passe oublié ?
Contactez-nous par notre formulaire
Newsletter

Abonnez-vous à notre NEWSLETTER, pour être informé des nouveautés, des promotions. Saisissez votre e-mail et validez !
Pour vous désabonner, saisissez votre e-mail et validez !
Accueil > Fiche Produit

Note: Cliquez sur la grande image, pour zoomer.

00000 - Figurine De Guillermo FORCHINO L'amateur De VINS - Grand Crus

Référence FO85547
Fournisseur Parastone
Dimensions 17,5 CM x 18 CM x 42 CM
Quantité Exemplaire(s)
Poids 3.00 kg
Statut En Stock
Prix 325,00€TTC
bouton panier
» Partager :
Mots Clefs :  figurines resine   figurine resine   pompier   infirmiere   infirmiere   pharmacien   soldat   architecte mecanicien   mecanicien   plombier   macon   macon   boucher   chef cuisinier   chef   institutrice   professeur   tatoueur   policier   barman   coiffeur   coiffeuse   dentiste   medecin   PATISSIER    boulanger    medecin   avocat   opticien   peintre   photographe   marin     
Description & Remarque Description & Remarque » Haut

Figurine de Guillermo Forchino L'Amateur de vins
PARASTONE REF : FO85547
Figurine en résine
Hauteur de 42 CM


Comme toujours c'est avec beaucoup de recherche dans le détail que travaille cet ARTISTE.
Chaque pièce est une oeuvre d'ART numérotée.

Jean-François remonta de la cave avec l’un des vins les plus chers au monde. L’étiquette était un peu défraîchie. Il ôta quelques toiles d’araignée, souffla sur la poussière et lut avec émotion : « Romanée- Conti, 1990 ». Une larme roula sur sa joue. Il fit un pas vers la fenêtre pour mieux apprécier la robe rubis aux reflets pourpres du précieux breuvage lorsque, par inadvertance, il marcha sur la queue du chat qui dormait paisiblement près du balcon. Le cri de douleur de l’animal le fit sursauter, tant et si bien que la bouteille lui échappa des mains. Dès lors, tout se déroula comme au ralenti : le vin tournoyant dans les airs, Jean-François plongeant pour rattraper l’élixir tant convoité, sa tête percutant la commode Louis XV, et le choc projetant deux dents vers le plafond… Par bonheur, il parvint à intercepter la bouteille in extremis. Un sourire éclaira ses traits quelque peu cabossés : il avait évité la catastrophe.